La cuisine au rocket stove

Au départ, le rocket stove devait être un gadget ou simple outil de sensibilisation réalisable en seulement deux heures.

ptiwatt-rocket.resized.jpg

Le tonnelet de 56l m’a été offert par mon petit frère (merci Richard !). Nous avons découpé la tôle à l’aide d’une pince coupante permettant de laisser passer un tuyau inox de diamètre 150 (de la récup.).

DSC02300.resized.JPG

DSC02301.resized.JPG

Une tôle inox sépare le tunnel de combustion en deux parties. L’air est préchauffé en passant à l’étage de dessous. Les morceaux de bois sont poussés manuellement à l’étage du dessus.

Une fois le tuyau inox et son coude passés, la cheminée est entourée de vermiculite. Il s’agit d’un isolant minéral naturel que l’on trouve facilement dans un magasin de bricolage et qui résiste aux hautes températures. L’idée est d’isoler le conduit de cheminée pour :

  • éviter les brûlures par contact avec le tonnelet,
  • accélérer l’évacuation des fumées,
  • obtenir une bonne combustion.

DSC02303.resized.JPG

DSC02308.resized.JPG

Premiers essais en 2008 :

DSC02314.resized.JPG

Quelques rivets POP et l’affaire est jouée.

DSC02315.resized.resized.JPG

Quelques améliorations ont été apportées. Le tuyau d’évacuation a été raccourci. Une tôle permet de retenir la vermiculite. Un fil de fer resserre autour du tuyau inox.

DSC_0761.resized.JPG

En fait c’est pas un gadget. En 2015, l’objet a pris de la bouteille mais fonctionne toujours. C’est super économique. On peut brûler des brindilles, du bois mort, des résidus de taille …

DSC_0745.resized.JPG

Il est temps de lui offrir un petit frère plus performant.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page