Velouté de courgettes

Dominique-S a cuisiné un velouté de courgettes et nous fait part de son compte-rendu.

Bonjour,

Merci de vos partages. J’ai lu que vous souhaitez développer la cuisine P’tiwatt et qu’il est possible de vous adresser des compte-rendus.

Comme beaucoup, je cherche à consommer moins de viande pour de nombreuses raisons comme par exemple réduire les souffrances animales, réduire les émissions de CO2 et la consommation d’eau liées à la production de viande. Je suis également attentive à la préservation de ma santé et je cherche à augmenter mon autonomie alimentaire. Dans ce contexte, toutes les recettes simples qui facilitent la cuisine des légumes sont les bienvenues.

En voici une qui est simple, locale et sous licence libre ;-)

Mon potager (le drive) est situé à 20 mètres. Il me reste quelques courgettes. Les patates sont descendues à la cave. Les oignons et l’ail sèchent au grenier.

IMG_20201016_182457.redimensionne.jpg, oct. 2020

J’épluche et coupe finement un gros oignon et quelques gousses d’ail. Je les mets à dorer quelques minutes à feu doux dans une cocotte avec un morceau de beurre et un peu d’huile. J’ajoute une à deux courgettes (suivant la grosseur) finement émincées et non épluchées. Puis j’ajoute une grosse patate épluchée et coupée en dés.

IMG_20201016_181956.redimensionne.jpg, oct. 2020

Au bout de quelques minutes, ça commence à sentir bon ! Pendant ce temps, je fais chauffer de l’eau dans une bouilloire. Je couvre avec moitié eau chaude (1/2l) et moitié lait entier (1/2l). J’ajoute une petite poignée de gros sel, du curry et du poivre.

IMG_20201016_182940.redimensionne.jpg, oct. 2020

Je laisse mijoter 20-40 minutes et je mixe.

IMG_20201016_192024.redimensionne.jpg, oct. 2020

Ce velouté à coûté environ moins 0,50 €.

Bon appétit
Dominique-S

PS : à l’attention de Gaël : Mes fibres ne sont pas naturelles, rien n’est bio mais tout vient du jardin. Désolée je ne pèse jamais rien ni ne regarde l’heure. Les épluchures sont bien parties au compost. Mon compte-rendu a été préparé sous linux avec de l’énergie verte. J’ai compressé les images avec l’extension de nemo-image-converter qui permet de compresser à la volée et m’éviter de devoir planter des arbres ce week-end.

Si vous aussi souhaitez partager vos écogestes, écrivez à ptiwatt at mailoo.org.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page