Fabriquer un power router

Le “power router” est un dispositif qui absorbe le trop d’énergie produit localement soit par une éolienne, ou par panneaux photovoltaïques, ou tout autre équipement afin d’éviter d’injecter cette énergie sur le réseau public.

power-router-v11.resized.jpg

Lien vers la dernière version du tutoriel du power router proposé par Philippe de Craene : Fabriquer un Power router qui fonctionne V1.9 - 270419.pdf

20190113_211927_resized_1.jpg

Lien vers le code source du power router version 3.5 :

PowerRouter_v3.5.ino

Lien vers des outils et bibliothèques :

testminmax.ino.ino

testtriac4.ino

voltage_and_current.ino

TimerOne-r11.zip

Timer-2.1.zip

LiquidCrystal_I2Cbonne.zip

17 juillet 2019

Lien vers la version 3.6 : https://create.arduino.cc/projecthu…

4 novembre 2018

Voici une déclinaison du power routeur, proposé initialement par Philippe De Craene, et modifié pour des besoins propres.

IMG_20181104_123029.resized.jpg, mai 2020

Les pistes du module triac ont été doublées :

doubler-les-pistes-avec-du-fil-electrique.redimensionne.jpg, mai 2020

2 mai 2020

Voici une déclinaison du power routeur proposé par Philippe De Craene.

IMG_20200502_123633.redimensionne.jpg, mai 2020

La boite de dérivation intègre :

  • une carte Arduino UNO R3 ;
  • une carte d’extension (shield) sur laquelle sont soudés les composants ;
  • un module de commande de triac ;
  • une commande de délestage ;
  • un afficheur LCD 2 lignes x 16 caractères ;
  • un petit transformateur encapsulé YHDC AC230V -> AC6V 1.5VA ;
  • un dispositif abaisseur de tension : AC230V -> DC9V qui alimente la carte Arduino via Vin ainsi que la commande de délestage ;
  • un relai SSR (qui assure la fonction de délestage ) et un petit radiateur : ;
  • un petit fusible (qui protège l’alimentation de la partie Arduino, pas la charge. Sur la photo ci-dessous, on voit que le module triac est raccordé à l’alimentation de la carte Arduino, c’est uniquement à des fins de test).

IMG_20200502_121356.redimensionne.jpg, mai 2020

IMG_20200502_121406.redimensionne.jpg, mai 2020

Pour le capteur de courant sensible, le capteur de courant sensible YHDC SCT010 a été utilisé parce que le câble électrique de l’habitation ne passait pas dans le capteur de courant sensible YHDC SCT006.

Concernant l’algorithme, une version ancienne du power router a été personnalisée des fins d’appropriation (dans le sens de la compréhension). Pour la calibration, la valeur de l’intensité Irms renvoyée ne collait avec la valeur renvoyée par un wattmètre externe. Cela n’altérait pas la valeur de la puissance réelle et donc de la quantité d’énergie à dériver. Cela gênait pour calibrer la mesure de l’intensité. Le filtre pass bas issu de la bibliothèque EmonLib.zip de OpenEnergyMonitor a été appliqué, la valeur renvoyée correspondait à la valeur du Wattmètre.

Voici la version du code installée dans ce power router : 20200502_PowerRouter_v324.ino

Remarques importantes :

  • le 230V, dans le meilleur des cas ça pique, dans le pire, ça tue!  ;
  • ce power routeur est adapté à de faibles puissances (ici 1200W max) ;
  • la sortie LOAD du module Triac ressemble à tout sauf à du 230V stabilisé. Ne peut être connecté à cette sortie qu’une résistance pure. Ne connectez pas un chauffe eau électrique doté d’une carte électronique à cette sortie, utilisez la commande de délestage.

6 mai 2020

Quelques petites modifications ont été apportées, notamment pour le calcul de la valeur de “dim” (fire du triac) qui auparavant avant utilisait une fonction trigonométrique et utilise désormais une fonction linéaire probablement plus économe en temps de calcul.

Voici la version du code installée dans ce power router : 20200506_PowerRouter_v324.ino

18 juin 2020

Deux modifications ont été apportées :

  1. - ligne n°98 : la valeur fMargeSecuritéWatt a été portée à 0 ;
  2. - ligne n°299 : la sécurité fMargeSecuritéWatt a été ajoutéeplutôt que retranchée.

Il est possible d’augmenter la valeur de fMargeSecuriteWatt si l’on souhaite consommer et réduire le risque d’injecter.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page