Récupérer l'eau de pluie

Les toilettes et le jardin sont alimentés par de l’eau de pluie. Les eaux de pluie sont collectées depuis les gouttières, transitent dans des regards, sont filtrées dans un bac dégraisseur pour arriver dans deux fosses septiques en béton de 3000 litres reliées par siphon. C’est-à-dire que les réservoirs se remplissent et se vident en même temps. Nous avons installé deux cuves de 3000 plutôt qu’un réservoir de 6000 pour éviter la location d’un engin de levage et parce que la profondeur des trous d’excavation était à portée d’une petite rétro-pelle installée sur un microtracteur.

ptiwatt_cuves.jpg

Des cuves en béton

Les cuves sont placées sur un lit de sable. Des regards d’accès ont été aménagés sur les deux cuves. Le béton corrige l’acidité de l’eau et évite les odeurs putrides. Le bac dégraisseur et les regards retiennent le sable et les feuilles mortes. L’arrivée d’eau dans la première cuve est courbée afin d’éviter que la chute de l’eau ne remue la matière déposée au fond de la cuve par décantation.

DSC01738.resized.JPG

La pompe

Les tuyaux de reprise ainsi que celui qui assure le siphon entre les deux cuves sont placés dans des petits regards en béton afin d’éviter le désamorçage. Les cuves peuvent être alimentées en eau potable durant les périodes moins pluvieuses et éviter ainsi le couplage interdit des circuits eau potable et eau de pluie. L’eau de pluie est reprise par un groupe surpresseur.

ptiwatt_pompe.jpg

Le corps de pompe est multi-disques afin de disposer d’un rendement satisfaisant. La réserve du groupe surpresseur est de 50 litres afin d’éviter un démarrage intempestif de la pompe. La pompe électrique dispose d’un dispositif de coupure et de protection liée au manque d’eau. L’eau est filtrée en sortie de pompe.

pompe.JPG

Bilan

Installer le système soi-même, c’est amusant, c’est développer de l’autonomie et les compétences nécessaires à la maintenance. C’est l’assurance d’amortir rapidement l’investissement. Cette solution assure probablement 40% de nos besoins en eau soit environ 40m3. En auto-construction, l’ensemble a coûté environ 1200 euros. Le système n’a fait l’objet d’aucune subvention ou crédit d’impôt. Il fonctionne depuis 2008 et donne totale satisfaction.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://ptiwatt.kyna.eu/trackback/8

Haut de page